Confinement dans les Alpes-Maritimes: ce qui n'est plus autorisé dans le département ce week-end


26 février 2021

A partir de ce vendredi 26 février à 18 heures à lundi 1er mars à 6 heures, 63 communes du "littoral niçois" sont placées en confinement. Le point sur ce qui devra être mis entre parenthèse ce week-end ainsi que le suivant.

Depuis ce vendredi, la population de 63 communes du département des Alpes-maritimes est soumise aux règles du confinement.  Durant ces périodes, les déplacements non justifiés par un des motifs dérogatoires seront interdits. Ces motifs dérogatoires, qui feront quant à eux l’objet d’une attestation. 

Les nouvelles dispositions sur le confinement partiel sont valables dès ce vendredi 26 février à 18 heures au lundi 1er mars à 6 heures, mais aussi du vendredi 5 mars à 18 heures au lundi 8 mars à 6 heures. 

LES INTERDICTIONS DU WEEK-END 

Le première interdiction concerne les sorties. Les seuls déplacement autorisés, à condition de remplir une attestation, sont ceux liés à des motifs dérogatoires (activité professionnelle, achat de produits de première nécessité, motif médical, motif familial impérieux, activité physique individuelle, sortie des animaux de compagnie). 

Il ne sera ensuite pas possible durant ces deux week-ends :

- d'ouvrir des commerces non essentiels (comme les commerces d'habillement, coiffeurs);
- d'aller s'aérer au-delà de 5 km et plus d'une heure;
- de pratiquer un sport collectif (hors sportifs professionnels)
- d'aller à la messe plus de 30 minutes;
- de diffuser de la musique sur la voie publique;
- de boire de l'alcool sur la voie publique;
- de se rendre chez des parents et des amis (hormis s'il s'agit de s'occuper de personnes vulnérables).

A contrario, les établissements suivants, dont les librairies, resteront ouverts.

Source : Nice Matin

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article