La Tour-Monastère de l'île Saint-Honorat, lauréate dans le cadre de la Mission Patrimoine 2022


31 août 2022
En chantier de rénovation depuis janvier 2020, la tour de Saint-Honorat, au large de Cannes, qui servit à la fois de guet militaire et de monastère, bénéficiera des aides liées à la Mission coordonnées par l’animateur Stéphane Bern.

C’est une aide bienvenue, quasiment une divine surprise pour la tour monastère de Saint-Honorat, la plus éloignée des îles de Lérins au large de Cannes. Faisant l’objet d’un vaste chantier de rénovation depuis septembre 2020, le monument de pierre qui servit à la fois de tour de guet face aux envahisseurs extérieurs (Génois, Espagnols, pirates, Sarrazins) et de monastère au cours de son histoire, a été officiellement désigné lauréate départementale de la Mission Patrimoine pour la sauvegarde du patrimoine en péril ce lundi après-midi.

Une annonce faite par son porte-parole "people", l’animateur Stéphane Bern, depuis le Château de la Maison-Blanche à Gagny, en présence notamment de la ministre de la Culture, Rima Abdul Malak.

À ce titre, le chantier de rénovation de la tour bénéficiera d’une dotation exceptionnelle de la Fondation du patrimoine, dont le montant sera dévoilé en fin d’année. Parmi les sources de financement, sept tirages Loto de la Française des Jeux seront dédiés au patrimoine du 5 au 7 septembre, dont un Super Loto. Pour chaque grille de 2,20 euros jouée, 0,54 euros sera redistribué à la Fondation. Une nouvelle édition du jeu à gratter Illiko Mission Patrimoine, à partir de ce 29 août dans les points de vente, permet également aux joueurs de remporter jusqu’à 1,5 Me avec un ticket à 15 e. 1,83 e par ticket sera reversé à la Fondation du patrimoine.

"Pour cette cinquième année du Loto du Patrimoine, dont le succès populaire ne se dément pas, nous avons voulu aller encore plus loin pour montrer la grande diversité du patrimoine à sauvegarder et le choix des cent nouveaux sites retenus par la Mission Bern, avec la Fondation du patrimoine, reflète non seulement notre attachement au patrimoine vernaculaire local, au patrimoine industriel et ouvrier, à côté des églises, lieux de culte, châteaux, maisons d’illustres, théâtres… mais également notre volonté d’assigner au patrimoine ainsi sauvé une nouvelle vocation éducative et inclusive.", souligne Stéphane Bern.

Un chantier d’environ 5 Me

Déjà aidés par la Région, le Département et des donateurs privés, les moines de Saint-Honorat espèrent récolter les "quelques centaines milliers d’euros" encore nécessaires pour restaurer ce monument symbolique de la vie ancienne de la communauté (ils ont occupé la tour durant trois siècles de la fin du XIVe jusqu’en 1788), alors que le budget initial de 3,6 Me HT s’élève désormais à près de 5 Me HT.

"La conjoncture internationale, la crise de la Covid et le manque de certains métaux ont entraîné de nombreux surcoûts, explique le père Vladimir Gaudrat. Cette aide de la Mission Patrimoine est intéressante à double titre: d’abord parce qu’elle va nous apporter de l’argent supplémentaire, ensuite parce que c’est la reconnaissance du travail déjà effectué sur la tour."

La fin du chantier est espérée pour fin 2023 début 2024, avant que la tour soit à nouveau ouverte au public, mais aussi disponible pour certains offices grâce à la restauration de l’ancienne chapelle.

Source : Nice Matin

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article