Les 900 brumisateurs du jardin Albert-1er de Nice sont toujours à l’arrêt, voici pourquoi


15 octobre 2021

Des précautions ont été prises en raison de la crise sanitaire. A ce jour, elles demeurent en vigueur. On vous explique tout.

Le "plateau des brumes" n’a jamais aussi mal porté son nom. Et ça dure depuis plus d’un an. Cet espace de 1.400m2, situé du côté du jardin Albert-1er, compte 900 brumisateurs installés à même le sol.

Un dispositif fraîcheur adopté par les enfants dès son inauguration – le 26 octobre 2013 – dans le prolongement de la promenade du Paillon.

Huit ans, après presque jour pour jour, les enfants ne sont plus là. Plus de brume. Quelques traces de rouille sur les brumisateurs.

Depuis mai 2020

En fait, les vaporisateurs d’eau – dans toute la ville mais aussi à Cagnes-sur-Mer – ont été mis à l’arrêt dès 2020. En pleine crise Covid-19, des mesures de précaution ont été prises.

"Le Haut Conseil de la santé publique, saisi par la direction générale de la santé sur le sujet de l’utilisation des systèmes collectifs de brumisation dans le cadre de la période de déconfinement lié à la pandémie Covid-19, a rendu un avis le 20 mai 2020, indiquant qu’il est temporairement interdit d’utiliser les systèmes de brumisation à flux ascendant depuis le sol", retrace la Ville.

La brumisation est "susceptible de créer des flux d’air provoquant une dispersion des émissions oro-pharyngées", note la municipalité. Autrement dit, la vapeur d’eau peut contenir des microgouttelettes contaminées et participer à la propagation du virus.

Contrairement, à son voisin, le miroir d’eau, le "plateau des brumes", ne contient pas de chlore. C’est d’ailleurs, pour cette raison, que le miroir d’eau est toujours fonctionnel et échappe aux recommandations.

"Lorsque les recommandations évolueront"

Les brumes du jardin Albert-1er vont-elles refaire surface? "Les recommandations du haut conseil ainsi que de l’ARS sont toujours d’actualité. La Ville de Nice reste en veille quant à un éventuel changement", répond la municipalité.

Source : Nice Matin

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article